L’internet des objets en support des transformations digitales

Partager cet article

La collecte des données émanant d’équipements de plus en plus nombreux est au cœur de la transformation digitale des entreprises qui cherchent à améliorer la performance de leurs process. Elles ont donc besoin d’un internet des objets efficace et au coût maîtrisé.

Jusqu’à présent, la captation de données sur un très grand nombre d’objets ne pouvait se faire qu’à des prix relativement élevés. En effet, pour positionner des capteurs et remonter de l’information, nous disposions soit de technologies à courte distance de type WiFi et Bluetooth soit de longue distance avec le GSM. Dans ce cas, le coût du capteur est significativement augmenté par l’ajout de la composante équipement GSM (carte SIM) et des coûts de trafic associés. Cette solution pouvait difficilement être généralisé à grande échelle.
L’internet des objets au travers de capteurs toujours plus miniaturisés et bon marché va potentiellement concerner des centaines voire des milliers de points de mesures et donc nécessiter des réseaux de communications adaptés.

LoRa : le nouveau réseau de transport des données

La technologie LoRa apporte une réponse à cette problématique en proposant à la fois un équipement pour communiquer en longue portée à faibles coûts et la capacité de bénéficier d’un réseau longue distance dont la qualité est identique à celle du réseau GSM et avec une portée supérieure.
En outre, la technologie LoRa offre une importante capacité de couverture à l’intérieur des bâtiments, ce qui rend possible l’instrumentation d’équipements enterrés ou en sous-sol, par exemple. Elle fait ainsi entrer l’internet des objets dans une nouvelle ère en permettant d’instrumenter un grand nombre d’équipements.

LoRa Alliance

Quelques exemples d’usages explorés

Mesure de la pollution en temps réel avec Vélib’

Dans le cadre du SPOT, le laboratoire d'innovation du groupe Bouygues situé au cœur du campus de l’EPITECH, un cas d’usage a été imaginé par les étudiants pour la mesure de la pollution.
La réflexion des étudiants est partie du constat que les acteurs existants qui font ce type de mesures sont "dans cet ancien monde" où il y a peu de capteurs positionnés à des endroits bien précis. Leur approche : il faut beaucoup de capteurs afin de mesurer la pollution à laquelle nous avons été réellement exposés et non une mesure statique à plusieurs kilomètres de là.
Ils ont donc imaginé un dispositif embarqué sur un Vélib’ afin de pouvoir quadriller Paris et agréger ces milliers de mesures en temps réel. Pour ce prototype, ils ont travaillé en collaboration avec les équipes de Bouygues Telecom afin d’utiliser le réseau LoRa.

Expérimentations dans le monde de l'entreprise

Au sein de l’entreprise, il est nécessaire d’avoir une approche plus industrielle pour identifier les cas d’usages potentiels de ces nouvelles possibilités.
C2S a expérimenté, dans le cadre d’un hackathon interne, deux cas usages particuliers.

Le premier concerne des sondes de températures placées dans les chaufferies des bâtiments, souvent situées en sous-sol, hors de portée des équipements GSM. Nous avons donc couplé un capteur de température avec un capteur LoRa. L’objectif : permettre une remontée en temps réel des relevés de températures de chaudières afin de diagnostiquer les potentielles pannes sur les équipements et de mieux planifier les opérations de maintenance.

Le second concerne les salles de réunions. La problématique de remplissage et de réservation des salles de réunion en entreprise est, dans bien des cas, un vrai casse-tête. Jusqu’à présent, l’installation de capteurs était assez simple mais remonter les mesures nécessitait une infrastructure réseau coûteuse à déployer et à entretenir. Le prototype associait un capteur de présence à un équipement LoRa afin de réaliser par exemple une cartographie en temps réel de l’état des salles de réunion.
S’affranchir d’une infrastructure réseau interne grâce à la solution LoRa a également un intérêt dans une optique de partage de salles de réunion entre entreprises.

Article publié le 7 avril 2016 dans la catégorie Digitalisation

Partager cet article
Lionel Laské

Lionel Laské

Directeur Innovation
Responsable du Spot Bouygues

Vous avez un projet autour des objets connectés, contactez-nous